Le journalisme face au complotisme

De Wiki ReOpen911.

Pour lutter contre les théories farfelues qui circulent sur le 11-Septembre, il faut commencer par les dissocier des vraies zones d'ombre que de nombreux journalistes ont étudiées. On doit s'en tenir aux faits et ils ne permettent pas, pour le moment, d'avoir suffisamment de certitudes.


15 ans après le 11-Septembre, les explications présentées par l'administration US n'ont pas été démontrées. Les cassettes altérées des confessions de Ben Laden, les aveux obtenus sous la torture, ou le passeport retrouvé au pied du WTC ne sont pas des preuves convaincantes. C'est pourquoi de nombreux citoyens ont des doutes, et c'est la raison pour laquelle l'association ReOpen911 milite pour une enquête approfondie.


Quelques idéologues comme Caroline Fourest ou Philippe Val ont une vision binaire de ce débat, et cherchent à empêcher qu'il ait lieu. Ils qualifient de complotistes tous ceux qui s'y intéressent. Cet amalgame entre le doute rationnel et les théories délirantes (qui viennent principalement de l'extrême droite) ne fait que renforcer la défiance des citoyens envers les médias, et contribue, au final, à faire progresser le complotisme.


Le scepticisme se développe de plus en plus rapidement : une minorité de citoyens est convaincue par les explications de l'administration US, une autre minorité est convaincue par l'une des thèses alternatives (dont certaines sont aberrantes), et une majorité a des doutes, plus ou moins importants. Notre association milite pour le "doute rationnel", nous étudions les faits relatifs au 11-Septembre, ainsi que ses conséquences : guerres en Irak et en Afghanistan, la surveillance de masse, Guantanamo, la torture... Plusieurs journalistes nous ont donné la possibilité de nous exprimer dans des médias.


Ceux qui veulent croire sans preuve aux explications qui nous ont été données sont bien évidemment libres de le faire. Nous souhaitons simplement avoir le droit d'en douter, et de demander par exemple l'accès à certains documents classifiés.



Quelques faits :

  • Edward Snowden s'est inspiré d'un des lanceurs d'alerte du 11/9.
  • Nous avons été les premiers à traduire des articles de Glenn Greenwald (le journaliste qui a révélé l'affaire Snowden), certains portent sur le 11/9.

Outils personnels