Le renversement du sens des mots

De Wiki ReOpen911.

La projection est une opération mentale inconsciente par laquelle une personne attribue à une autre ses propres sentiments qu'elle n'arrive pas à assumer.

Celui qui pratique cette projection est souvent persuadé d'avoir des facultés morales et/ou intellectuelles supérieures à celui qu'il critique. Il est comme face à un miroir à qui il reproche des travers qui sont en réalité les siens.

Des idéologues pratiquent ces inversions accusatoires pour essayer de discréditer ceux qui ne partagent pas leurs certitudes. La sociologie critique et le rationalisme aident à contrer ces idéologues.


  • Le diplo : Ces mots employés pour masquer les réalités au point d'en signifier le contraire. C'est un langage qui empêche de prendre conscience d'un ordre sociopolitique dont l'analyse pourrait conduire à la révolte
  • Pierre Bourdieu : La "vérité" sociologique a une telle violence qu'elle fait souffrir. Les gens se libèrent de cette souffrance en la re-projetant sur celui qui, apparemment, la cause
  • Frédéric Lordon : Le renversement du sens des mots
  • Les enfants le disent simplement : C'est celui qui le dit qui y est


  • Caroline Fourest : Ça fait quelques années qu'on essaie d'alerter, et on a face à nous des universitaires dont le métier semble être d'interdire l'alerte, d'interdire la lucidité. Ils utilisent des mots pour dire l'inverse (5'00)
  • Raphaël Enthoven : Les gens qui t'insultent dressent leur autoportrait
  • Alain Finkielkraut : Les fascistes, ce sont eux. Ils sont exactement ce qu'ils dénoncent


Inversion.jpg




La plupart des reproches adressés aux sceptiques s'appliquent en réalité à leurs détracteurs :


  • Complotisme, racisme, négationnisme, idéologie, opinions politiques, endoctrinement, blasphème, radicalisation, djihadisme, terrorisme, obscurantisme, liberté d'expression, pseudo-science


- Complotisme :

=> Les pro-VO (la thèse gouvernementale, ou version officielle) affirment sans preuve que le 11 Septembre est un complot organisé par Ben Laden

=> Les sceptiques, qu'ils font passer pour des complotistes, ont été associés : au créationnisme, populisme, fanatisme, djihadisme, à la radicalisation, l'extrémisme politique, l'antisémitisme,


- Racisme :

=> Souvent les racistes sont ravis que le 11/9 soit attribué à des arabes ou à des musulmans

=> Des pro-VO accusent les sceptiques d'être antisémites

  • Les antisémites ne sont pas sceptiques, ils attribuent le 11/9 aux juifs, et ils reprochent aux sceptiques de ne pas partager leur croyance (comme les pro-VO)


- Négationnisme :

=> Les pro-VO ont tendance à ne pas voir les zones d'ombre et les faits qui les dérangent

=> Les pro-VO essaient parfois d'associer les sceptiques au négationnisme

  • Douter que des musulmans ont tué des occidentaux en 2001 serait comme douter que des juifs ont été tués par des occidentaux en 40
  • Au lieu de les inciter à ne plus avoir de doutes sur le 11/9, cela risque de les inciter à avoir des doutes sur la Shoah
  • S'ils respectaient la Shoah, ils ne l'utiliseraient pas pour essayer de discréditer les sceptiques du 11/9
  • Bush contre les "historiens révisionnistes" de la guerre en Irak


- Idéologie :

=> Les pro-VO sont aveuglés par leur idéologie

  • Le rationalisme et la sociologie permettent de contrer la propagande des idéologues. Ils sont tous les deux gangrenés par des ennemis intérieurs

=> La tyrannie des minorités (pro-OGM, pro-VO, pro-Macron) que Bronner fait passer pour des majorités

=> Des pro-VO accusent les sceptiques d'être des idéologues

  • Alors qu'ils ne font que demander des preuves aux pro-VO


- Opinions politiques

=> Les pro-VO sont très utiles à l'extrême centre

  • Les deux gauches irréconciliables : l'une d'elles est allergique au débat sur le 11/9 (idem pour les antiracistes et les rationalistes)
  • Le 11/9, un débat qui ne plait pas aux gaulois réfractaires au changement

=> Des pro-VO accusent les sceptiques d'être attirés par les extrêmes

  • Effectivement, beaucoup de sceptiques sont extrêmement opposés au capitalisme et à toute forme d'oppression et de discrimination [1]

=> Il ne faut pas parler du 11/9 car ça détourne des vrais problèmes


- Confusionnisme :

=> Des pro-VO créent de la confusion en mettant les sceptiques et les complotistes dans le même panier

=> Des pro-VO accusent les sceptiques d'inciter les progressistes à s'allier à l'extrême droite


- Endoctrinement :

=> La croyance dans la VO n'est pas rationnelle, pourtant ses adeptes sont souvent allergiques au doute, et vont parfois jusqu'à prendre leurs distances avec les sceptiques

  • C'est une forme de sectarisme. Les pro-VO défendent ceux qui les manipulent (syndrome de Stockholm)

=> Des pro-VO accusent les sceptiques d'être sectaires


- Blasphème :

=> Pour des pro-VO, demander des preuves de ce qu'on nous a dit sur le 11/9, c'est du blasphème, comme s'il ne fallait pas contester le dogme


- Radicalisation :

=> Les pro-VO ont tendance à se radicaliser, ils dépensent beaucoup d'énergie pour essayer de faire taire les sceptiques

=>La radicalisation de Bush (il se rêvait en bras armé de Dieu) a contribué à faire des millions de victimes et a terrorisé le monde. Ivan Rioufol voulait réhabiliter Bush [2]

=> Des pro-VO essaient d'établir un lien entre le scepticisme (qu'ils appellent complotisme) et la radicalisation religieuse

  • Ce lien a été principalement élaboré en 2014 par Dounia Bouzar, qui a ensuite été utilisé par Gérald Bronner (biais de confirmation). Mais ce parallèle ne tient pas d'après Romain Caillet, Nicolas Henin, et Slate
  • Ils ne voient pas la différence entre se réjouir des attentats du 11/9 et demander des preuves de la culpabilité de Ben Laden


- Djihadisme :

=> Pour lutter contre le djihadisme, il faudrait arrêter de soutenir l'Arabie saoudite (AS)

=> Des pro-VO accusent les sceptiques d'être du côté des djihadistes

  • Alors que les sceptiques veulent simplement savoir qui sont les terroristes du 11/9
  • Alors que les djihadistes ne veulent surtout pas que l'on s'interroge sur le 11/9


- Terrorisme :


- Obscurantisme :

  • Henri Broch : la zététique, c'est une chandelle dans les ténèbres. Elle permet de voir les zones d'ombre
  • Pierre Bourdieu : La fonction de la sociologie comme toute science est de révéler ce qui est caché
  • Glucksmann : Une nation se grandit en faisant la lumière sur ses parts d'ombre
  • La VO est comme un astre mort dont on continue de recevoir la lumière


- Pseudo-science :

=> Les pro-VO défendent l'hypothèse du NIST, alors qu'elle est basée sur des données classifiées. C'est un bel exemple de pseudo-science

=> Des pro-VO (principalement des militants pro-OGM) accusent les sceptiques d'être des imposteurs de la science

  • Alors qu'ils ne font que demander des raisons de croire à l'hypothèse du NIST
  • Les sceptiques du 11/9 sont confrontés à des militants anti-science qui se prennent pour des défenseurs de la science


- Les pro-VO reprochent aux sceptiques :

  • de croire sans preuve que le 11/9 est un complot organisé par des forces occultes,
-> alors qu'ils croient sans preuve que c'est un complot organisé par al-Qaïda
  • d'être hypercritiques vis-à-vis de la thèse officielle
-> alors qu'ils sont hypercritiques vis-à-vis des thèses alternatives
  • d'être influencés par l'extrême droite antisémite
-> alors qu'ils sont influencés par l'extrême droite islamophobe
  • de gagner de l'argent en militant contre la thèse officielle
-> alors qu'ils gagnent souvent de l'argent en militant pour la thèse officielle
  • d'utiliser le terme "thèse officielle" pour la discréditer
-> alors qu'ils utilisent le terme "théories du complot" pour discréditer les thèses alternatives
  • de défendre des thèses alternatives sans le dire
-> alors qu'ils défendent la thèse officielle sans le dire
  • de critiquer sans distinction tous les grands médias
-> alors qu'ils critiquent sans distinction tous les médias qui contestent la thèse officielle
  • d'être les complices de l'idéologie islamiste
-> alors qu'ils sont les complices de l'idéologie néo-conservatrice
  • de demander "A qui profite le crime ?"
-> alors qu'ils demandent "A qui profitent les théories du complot ?"


- Intersectionnalité :

=> L'intersectionnalité désigne la situation de personnes discriminées simultanément par rapport :

- à ce qu'elles sont (sexe, orientation sexuelle, couleur de peau...)

- à ce qu'elles croient (religion)

=> On peut aussi être discriminé pour un refus de croire sans preuve ce que dit un gouvernement


- Liberté d'expression :

  • Ceux qui veulent s'en prendre aux juifs, aux arabes, ou aux musulmans, se réfugient souvent derrière le prétexte de la liberté d'expression
  • Elle devrait plutôt être utilisée pour rappeler, par exemple, que nous ne sommes pas obligés de croire sur parole tout ce que disent les gouvernements


- Réflexivité :

  • Démarche consistant à appliquer les outils de l'analyse à son propre travail ou à sa propre réflexion et donc d'intégrer sa propre personne dans son sujet d'étude
  • Pierre Bourdieu voyait dans la réflexivité "un moyen particulièrement efficace de renforcer les chances d'accéder à la vérité" en permettant de "contrôler plus attentivement les facteurs propres à biaiser la recherche"
  • Il est plus facile de dénoncer les croyances et les biais que l'on croit déceler chez les autres, plutôt que de s'intéresser aux siens, même quand ils sont bien plus flagrants.
  • Bourdieu : Il faut soumettre à la critique réflexive les instruments avec lesquels on pense la réalité (18'35) (schizophrénie, idéologie 26'30)
  • Le sociologue doit avoir la distance nécessaire pour observer son objet


- Biais de confirmation :

=> Biais de confirmation : privilégier les informations qui vont dans le sens de ce que l'on veut entendre

=> Biais de confirmation inversé : se méfier abusivement des informations qui nous arrangent de crainte que ce soit le biais de confirmation qui nous incite, inconsciemment, à trouver ces informations convaincantes

  • Biais qui consiste à trop se méfier de ses propres intuitions [3]



Retour à la critique de l'anti-complotisme institutionnel

Outils personnels